Citation du jour

Comportement communication – La process.com

Comportement communication - La process.com

Apprendre à cerner l’autre

 

Savoir très rapidement à qui on a affaire pour choisir le ton et les arguments qui feront mouche, c'est ce que permet la Process Com.

Savoir très rapidement à qui on a affaire pour choisir le ton et les arguments qui feront mouche, c’est ce que permet la Process Com.

 

La Process Com, méthode d’analyse des personnalités établie par Taibi Kahler dans les années 1970, distingue six types de personnalité : l’empathique, le rebelle, travaillomane, le persévérant, le rêveur et le promoteur. Le principe est que chacun possède l’ensemble de ces personnalités, l’une d’elle dominant les autres. Pour communiquer, il est préférable d’activer le même type de personnalité que son interlocuteur. Voici comment appliquer ce modèle aux échanges professionnels.

 

  1. L’empathique : compatissant, sensible et chaleureux
  • Le reconnaître :

« L’empathique se repère immédiatement à sa façon de prendre contact. Il viendra spontanément vers vous, se montrera chaleureux, à l’écoute, souriant, proche, voire tactile. Il se montrera également soucieux de votre confort. Une phrase typique de ce profil : « J’aimerais vous poser une petite question », avec un verbe au conditionnel et une légère dévalorisation.

 

Lors d’un échange, s’il est un peu stressé, l’empathique pourra faire passer les besoins de l’autre en priorité. Il pourra aussi manquer de fermeté et ne pas dire si une situation ne lui convient pas.

 

  • Interagir avec lui :

Pour stimuler l’attention d’un empathique, il faut choisir un mode de communication proche du sien, chaleureux et bienveillant. Il accordera de l’importance aux sentiments de l’empathique. » Plus largement, hors situation difficile, le manager ne doit pas hésiter à sortir du plan professionnel et à parler famille ou loisirs.

 

2. Le rebelle : spontané, créatif et ludique

  • Le reconnaître :

« Deux dimensions caractérisent le rebelle : le ludique et le créatif, dans des proportions variables. Très réactif, il répond du tac au tac. Pour être sûr d’avoir affaire à ce type de personnalité, on peut le tester avec une pointe d’humour. » S’il est sous pression, le rebelle aura tendance à ronchonner et à provoquer son interlocuteur.

 

  • Interagir avec lui :

Le rebelle aime communiquer sur un mode ludique et apprécie d’être sans cesse stimulé par son entourage. Pour gérer ce type de personnalité, le mieux est de l' »accrocher » par le biais d’un mode de communication énergique, mais surtout réactif. Et si vous l’avez « perdu », « récupérez-le » par le jeu ou le rire.

 

3. Le travaillomane : logique, responsable et organisé

  • Le reconnaître :

Le travaillomane est le genre de personne à avoir dans la tête une petite voix qui lui dit : « Tu dois être parfait ». Y compris dans son apparence. » Il fonctionne par étape. On le reconnaît notamment à ce qu’il pose beaucoup de questions. Lui-même a d’ailleurs tendance, en particulier lorsqu’il est sous pression, à surdétailler son propos, pensant ainsi le clarifier.

 

  • Interagir avec lui :

Vous aiguiserez son intérêt en communiquant de manière très factuelle. Pour vos échanges, privilégiez les questions-réponses. Parlez échéances, avancement et démontrez ce que vous avancez au moyen de références très concrètes. En entretien avec un travaillomane, il ne faut pas partir dans tous les sens, mais lui fournir la structure dont il a besoin.

 

4. Le persévérant : dévoué, observateur et consciencieux

  • Le reconnaître :

« Assez proche du travaillomane, le persévérant a cependant une autre petite voix dans la tête qui, elle, lui chuchote : « Les autres sont-ils dignes de confiance ? » Très centré sur ses opinions, il donnera rapidement son avis sur tout ». Sa conscience professionnelle et son sens aigu du dévouement guident le comportement du persévérant. Il se montrera ainsi particulièrement tenace pour respecter un engagement, un principe ou un idéal.

 

Sous tension, il tendra à commencer par relever ce qui ne va pas chez les autres et chercher à imposer son point de vue. Si vous êtes en face de lui à ce moment là, ne vous braquez pas.

Travaillez plutôt à ce qu’il regagne confiance en vous, avant de poursuivre.

 

  • Interagir avec lui :

Le persévérant sera plus efficace s’il se sent reconnu pour ses convictions. « Vous l’y encouragerez donc en vous y montrant sensible. Sollicitez fréquemment son avis. Et surtout, évitez de lui promettre quelque chose pour ne pas le respecter ensuite… Il a du mal à accorder sa confiance, donc soyez honnête ».

 

Comme le travaillomane, le persévérant a un faible pour les informations factuelles. C’est donc aussi dans des échanges sous forme de questions-réponses qu’il sera le plus à l’aise pour communiquer avec vous.

 

5. Le rêveur : imaginatif, calme et introspectif

  • Le reconnaître

Le rêveur ne viendra pas spontanément vers vous. Par exemple, il frappera avant d’entrer même si la porte est ouverte. Ce n’est pas quelqu’un de contact, il est plutôt distant. » Il donne parfois le sentiment d’être ailleurs quand on lui parle. Le rêveur est très introspectif, ce qui fait de lui un très bon observateur de son entourage. Il n’est pas dans l’émotion ou dans l’affectif et se montre d’humeur égale. Plus il est sous stress, plus il se retire dans son monde.

 

« Les rêveurs savent très bien gérer les silences : leurs interlocuteurs reprendront souvent la parole avant lui. Très utile en négociation ! »

 

  • Interagir avec lui :

Si vous avez besoin de vous entretenir avec un rêveur, choisissez plutôt le matin. En fin de journée, il risque d’être déjà en saturation de communication. Enfin, il est important de s’adresser à lui de façon assez directive, avec des impératifs.

 

6. Le promoteur : adaptable, charmeur et plein de ressources

  • Le reconnaître :

Le promoteur est avant tout stimulé par le challenge. Ce qui le fait vivre, c’est la prise de risque. Et réfléchir des heures autour d’une table, ce n’est pas son truc. » Effectivement, dans un échange, les promoteurs sont les premiers à s’impatienter. Par ailleurs, ils communiquent le plus souvent de façon très directe. Cette façon de s’exprimer, alliée à leur sens du compliment, fait d’eux de véritables charmeurs, très persuasifs.

 

En situation de stress, ces personnalités centrées sur l’action auront tendance à prendre de plus en plus de risques, jusqu’à flirter avec la limite des règles et des procédures ou à manipuler leur entourage.

 

  • Interagir avec lui :

C’est quelqu’un qui supporte bien les coups, il n’est pas rancunier. Ne pas hésiter, donc, à lui dire clairement les choses et à se montrer directif. »

 

 

A propos Kylia France (244 articles)
Kylia - Le 1er réseau immobilier à partager sa croissance avec l'ensemble de ses agents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.